Dix choses à propos de moi

Hello,

Comme prévu, je vous raconte dix faits sur moi.

#1 : J’ai vécu à Lyon quatre ans. Je suis partie y vivre à mes 18 ans juste après l’obtention de mon bac pour rejoindre mon amour de jeunesse avec qui je suis restée quatre ans dont deux années à distance. J’ai habité moins de deux ans avec lui, dans un appartement avec WC (privatifs) sur le pallier. Autant te dire que tu réfléchis plus d’une fois avant d’y aller la nuit… Lyon, cette ville où j’ai vécu quelques unes de mes plus fortes émotions. J’y ai rencontré mon meilleur ami devenu mon sauveur au coin d’une rue avec qui j’ai vécu la plus dingue et drôle des colocations, avec qui le rosé pamplemousse n’avait besoin ni d’horaire ni de raison. J’ai rencontré le vrai amour, celui qui n’est pas parfait mais qui vaut la bataille. J’ai été mise à la rue. J’ai fais des rencontres, des gens de passage, des gens qui restent. Puis en 2014, le coeur lourd, je suis retournée dans ma Bretagne natale.

#2 : J’ai un diplôme de PNC. J’ai toujours rêvé d’être hôtesse de l’air et à Lyon puis à Paris j’ai passé mon diplôme théorique et pratique. Et là tu te dis : quel est le rapport entre hôtesse de l’air et pompes funèbres ? aucun. C’était très intense comme formation et j’y ai fais de superbes rencontres. Pour différentes raisons, je n’ai jamais pu exercer ce métier qui m’a tant fait rêver mais je me surprends encore à espérer que ça arrive un jour.

3 : J’ai eu le coup de foudre pour Nico alors que j’étais en couple. La relation que j’avais avec mon ex s’était flétrie et on était loin d’une relation saine. Je travaillais chez Mcdo à cette époque là. Est arrivée la soirée MLR (mcdonald’s Lyon restaurants) le 6 février 2012, ce garçon brun aux yeux verts que j’avais déjà croisé au travail et que j’appelais souvent « Le bleu »  en le taquinant. J’ai compris plus tard qu’il me faisait déjà quelque chose à ce moment là. A cette soirée où tous les équipiers/managers de Lyon étaient réunis au Dock 40, j’ai ressenti quelque chose qu’aujourd’hui encore je n’arrive pas à expliquer. Quelque chose de si fort que les mots ne suffiraient pas à l’exprimer. On a dansé en groupe, on a ri, on a bu et je me suis dis « lui & moi on finira ensemble ». On a passé la soirée à se chercher du regard, se rapprocher pour danser côte à côte. A la fin de la soirée, nous nous sommes retrouvés dehors, une bagarre a éclatée et Nico m’a protégé en me mettant derrière lui et aussi cliché que ça puisse paraître, je suis tombée amoureuse de lui à ce moment là. Il m’a pris dans ses bras pour me rassurer puis il m’a raccompagné devant chez moi. Après avoir déposé nos potes, on est resté 1h blottis l’un contre l’autre sur le capot de sa voiture. Puis il a fallu reprendre raison, parce qu’accessoirement j’étais en couple et mon ex vivait avec moi. J’attendais ses messages comme t’attends le mail du retour en stock de la paire que tu veux depuis des mois. J’étais submergée par ce flot d’émotions contradictoires. Il m’a manqué tout de suite. C’était fou & intense. Lui et moi c’était improbable. Fort et doux à la fois. J’ai quitté mon ex puis on s’est embrassé sur le canapé de ses parents le 29 février 2012.

4 : La nuit je parle ou plutôt je hurle dans mon sommeil. La plupart de temps ce sont des insultes mais il m’est arrivé de me mettre assise dans mon lit et de réciter des poèmes, celui qui a le plus marqué Nico c’est « L’amour c’est doux comme une pêche » où j’ai terminé en signant de mon nom avant de me rendormir tranquillement.

5 : Je ne supporte pas les bruits de bouche ou tout autre bruit parasite. Je pourrais m’embrouiller avec quelqu’un pour ça. Il y a quelques mois on prenait l’apéro chez des amis et un mec se curait les dents avec sa langue bruyamment sans interruption. J’ai passé une très mauvaise soirée a cause de ça. C’était plus fort que moi, j’étais tendue et concentrée sur ça sans pouvoir faire abstraction. Mon père ne supportait pas le bruit, ce qui a fait de nous des enfants plutôt discrets mais des adultes clairement névrosés (ahah).

Photos prise par Clémence Cosnefroy

6 : Je suis…. spontanée et maladroite. Je ne parle pas pour blesser mais je dis ce que je pense sans toujours mesurer l’impact de mes mots. Avec l’âge je m’améliore mais je fais encore plein de boulettes. Il est très rare que je me mette en colère – sauf dans ma voiture – mais disons que j’ai le poids des mots. On m’a appris à m’en servir comme arme et parfois je l’oublie. Je ne prends pas toujours les bonnes décisions. On me reproche souvent de vouloir trop bien faire. Quand j’ai une décision compliquée à prendre ou une chose difficile à faire, je demande l’avis autour de moi c’est pas vraiment une bonne idée parce qu’en voulant contenter tout le monde on ne contente personne.

7 : Je ne suis pas rancunière. A tord ou à raison. Je pardonne facilement si les explications sont sincères. Il nous arrive à tous de faire des erreurs. Je pense que parfois on a juste pas le même point de vue et on ne se comprend pas. Avec le temps tout passe et ce qui avait de l’importance hier n’en n’a plus aujourd’hui. Je n’oublie pas le mal qui a été fait, et dans certains cas, ça met du temps, mais disons que je passe juste à autre chose.

8 : Avec Nico nous avons une liste de personnes avec qui nous nous autorisons à coucher si un jour nous en avons l’opportunité, c’est à dire… jamais. Dans cette liste il y a Nekfeu qui à mon sens dégage un truc clairement sexuel, Margot Robbie mon fantasme féminin, Jesse Williams contre qui je me reposerais bien une nuit ou deux, Kit Harington avec une peau de bête et un feu, et d’autres que j’ai certainement oublié….

9 : J’ai eu beaucoup de mal, encore aujourd’hui, à trouver ma place au sein de ma famille. J’en parlerai peut être un jour… Mais je suis très proche de mon grand frère, et ce depuis toujours. Il a toujours été mon centre. Malgré nos 5 ans de différence, on a toujours fait beaucoup de choses à deux. Il m’a appris à faire du vélo, on a joué des heures à YU GI OH, aux jeux vidéos… Le Monopoly était notre seul motif de désaccord. On a toujours été fusionnels, je suivais mon frère partout, je savais ce qu’il ressentait, ce qu’il allait dire… j’en étais trop fière, c’était comme mon bouclier magique. A mon retour à Rennes, ma petite sœur était devenue une jeune adolescente et la petite fille de 9 ans que j’avais quitté 4 ans plus tôt n’en était plus une. Adèle, ma merveilleuse sœur, avait bien grandi. d’une intelligence rare avec sa force de caractère que j’admire du coin de l’œil. On est loin du modèle classique de la famille parfaite, mais on est là, toujours, les uns pour les autres.

10 : Grâce à vous, je me découvre de semaine en semaine et je grandis. Je sors de mon confort pour vous montrer qui je suis de la manière la plus transparente possible. Comme je le disais dans mon artcile Instagram & moi, l’évolution entre le début de mon compte en 2015 & aujourd’hui est phénoménale. Je pose dans la rue avec des gens autour (et non ce n’est pas un exercice évident), je vous parle de mes expériences de vie qu’elles soient négatives ou positives, je montre mes kilos en trop, mes complexes, mon mec, mon chien, ma passion pour les couchers de soleil & j’apprends surtout de vous. Je vous remercie toutes & tous de cet amour que vous me portez et qui, sans le savoir, me manquait tant. Je remercie ces courageuses abonnées qui m’ont confiées des choses qu’elles n’ont jamais dites à personne. Je suis reconnaissante pour chacune de nos interactions. Merci mille fois.

 

Anne

 

2 commentaires sur « Dix choses à propos de moi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s