Mon 42 & moi.

Ce soir je suis pas d’humeur. J’ai le cœur & le corps lourd. J’espère que vous ne m’en voudrez pas de me confier à vous.

Le commencement.

J’ai toujours eu des rondeurs. J’ai eu un corps de femme très jeune. Je n’ai pas spécialement souffert de mon poids. J’étais différente c’est certain mais j’ai rarement été confrontée aux moqueries sauf à celles de mon père. Je me souviens d’une phrase d’un copain quand j’étais ado. « Tu as un si joli visage. Si tu perdais 10 kilos tu serais parfaite ». Si vous saviez le nombre de fois où j’ai entendu que j’avais un beau visage. Comme si le beau chez moi ne se résumait qu’à ça. J’ai vite connu les régimes, les diététiciennes, nutritionnistes… J’ai mangé que des yaourts pendant des semaines. J’ai bu du thé miracle. J’ai acheté la ceinture chauffante qui soi disant fait maigrir. J’ai même essayé de me faire vomir. Bref, j’ai souvent fais les choses de travers.

Puis je suis partie vivre loin de ma famille et de mes amis à 18 ans. Est venue mon entrée chez McDo. Sans argent pour payer mes repas en plus de mon loyer, je consommais sur place 5j/7. J’ai pris 11 kilos en un an en plus des 10 kilos que j’avais déjà en trop. J’ai perdu quelques kilos avec la méthode Dukan – que je déconseille fortement. Puis repris. Puis reperdu. J’ai tout testé. Depuis je souffre de l’éternel effet yoyo. Ça fait 8 ans que j’applique ce que j’appelle le 6-6. Six mois à penser au régime, six mois à être au régime.

Les réseaux sociaux & la confiance en soi.

Sur les réseaux sociaux vous avez en permanence la pression de la perfection. La remise en question est permanente. Comme vous le savez sûrement, l’instagrameuse est souvent confrontée aux objectifs. Elle maîtrise l’art de se mettre en valeur. Habile pour masquer ses complexes, elle choisi ses photos et garde celle qu’elle estime être la meilleure. Mais l’instagrameuse est comme tout le monde. Elle est pas toujours gainée/pimpée/bouche-en-cul-de-poule. Elle aussi a des photos-dossier, des photos moches. Ce week-end je me suis pris des gifles. Des vidéos, des photos. De profil. De face. De dos. J’ai vu ce double menton, ces bras potelés, ce ventre proéminent, ce corps trop large, toutes ces formes étrangères qui pourtant m’appartiennent. Pour être totalement transparente avec vous, j’ai ressenti de la honte. La différence entre la vision que j’avais de mon corps et ce que la caméra montrait était presque anxiogène. Il y a même des vidéos qu’il m’a été impossible de regarder jusqu’au bout.

Avez vous déjà connu cette photo/vidéo de vous qui vous fait un déclic ? Pas le déclic du changement mais celui du dégoût. Cette photo qui n’est pas celle que vous avez sélectionné mais celle de la vérité. Celle qui reflète vos kilos de trop et de peur. Celle qui vous fait dire : ce n’est pas l’angle de la caméra le problème mais moi. Je ne vous parle pas de complexes. Je vous parle de réels problèmes de poids. Quand je parle de « problèmes » je parle de psychologie. Ce qui est enfouit en vous. La façon dont vos parents mangeaient, ce que vous avez reproduit, vos habitudes, vos notions de plaisir, votre façon de compenser. Je compare souvent cette addiction à celle d’un alcoolique ou d’un drogué. Trop de gens pensent encore que c’est un choix et oublient que c’est aussi une dépendance. Elle donne l’impression de soigner mais elle abime. Je vous laisse lire cet article.

La spirale.

S’installe alors le cercle vicieux du manque de confiance. Nous n’avez plus le goût de vous habiller, vous mettez que des pulls larges, des robes fluides, ce qui ne laisse pas – ou moins – entrevoir cette prise de poids. Et plus vous perdez le goût de vous habiller, plus vous vous réfugiez dans la nourriture parce que vos nouveaux habits larges vous le permettent. Le fameux foutu pour foutu. Aujourd’hui c’est une confrontation à mon laissé aller, mon déni, mon manque de volonté, à ce combat que j’ai perdu depuis longtemps déjà. Je me suis pesée et la sentence est irrévocable. Je n’ai jamais pesé autant. Je suis tellement en colère si vous saviez. Je m’en veux. Mon corps me débecte.

Tout le travail est à refaire. Celui où j’avais trouvé l’équilibre entre mes envies, mes besoins & mes ambitions. Je m’y étais presque habituée. Parfois même j’ai aimé mon 42. Je me suis trouvée harmonieuse. Je me suis senti féminine & j’ai eu l’impression de dégager quelque chose. Le lunatique Ping pong de ma confiance. Il y a des jours où j’accepte mon corps. Puis il y a ces autres jours où je ne peux pas le regarder, ça m’est impossible, comme l’impression de ne pas regarder mon propre corps. J’aimerais que mon corps ne soit pas si dur avec moi, qu’il me pardonne quand je le mets à l’épreuve et qu’il encaisse sans se venger.

La comparaison.

Ce week-end j’ai comparé des corps au miens, ce que je m’étais promis de ne plus faire. Leur aisance et leur naturel en opposition avec le contrôle permanent de ma posture. J’envie ces gens qui mangent plus – ou autant – que moi et qui n’ont aucun problème de poids. Je rêve du corps de mes amis qui peuvent s’assoir sans penser aux bourrelets apparents, qui peuvent sortir les bras nus sans se sentir regardés et jugés, qui peuvent jouer à la raquette sur la plage sans mettre de tee shirt. Quant aux mannequins des magazines, cela fait bien longtemps que je n’y trouve plus de comparaison. Kate Moss est loin d’être mon idéale & je me suis résolue au fait que je n’aurais jamais le corps Gigi Hadid.

Parfois j’attends trop du regard de l’autre, je lui donne trop d’importance. J’attends qu’il me console, qu’il me désire, qu’il me remarque.

Mon médecin m’a dit que mon corps reflétait qui j’étais alors qui je suis ? Suis je lâche ? Faible ? Suis je le genre de personne qui n’abouti a rien ? Pourquoi ne suis-je pas en capacité d’aller au bout des choses ? Ai-je le corps que je mérite ?

Même si c’est un chemin qui vous est propre, sachez vous entourer de gens qui vous stimulent, qui vous soutiennent. Personne ne pourra faire ce combat pour vous mais il pourra vous transmettre cette force dont certains jours vous manquez. Je remercie mes amis pour leurs compliments et leurs encouragements.

Aujourd’hui j’envisage l’hypnose, j’ai un nouveau programme alimentaire. Mais je n’ai pas encore trouvé cette force du long terme. Je désespère pas de la trouver en route. L’acceptation de soi est un long chemin. Il me reste à trouver mon équilibre.

Je vous embrasse.

Anne

Photo : maunamecouture

18 commentaires sur « Mon 42 & moi. »

    1. Touchée en plein cœur! J’aurai pu écrire exactement ce même tête, j’en suis troublée! Même expérience catastrophique avec Dukan et chez Macdo…même remarque sur le joli visage…etc…
      Et même claque il y a 2 mois en voyant des photos et vidéos, à en pleurer. Donc même déclic prometteur.
      Bon courage pour la suite.

      J'aime

  1. Hello! Ton article m’a beaucoup touchée… Mais sache que le regard le plus important est celui que l’on se porte sur soi-même. Aime-toi d’abord, fais ce que tu penses être nécessaire pour t’aimer mais ne te torture pas. Même pour des personnes dites « minces », on se trouve toujours un défaut, ou plusieurs d’ailleurs… Je sais que c’est facile à dire mais j’espère sincèrement que tu arriveras un jour à être heureuse « dans ton 42 » comme tu dis 🙂 N’oublie pas que tu es belle et tu es pétillante ! Je t’embrasse ❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Très touchée par ton article et à mille lieux de penser que tu avais ce mal être, tellement tu rayonne sur tes photos. Je te comprends mieux que personne, et oui, tu es loin d’être seule. Courage dans ce combat, on est ensemble 💪🏼
    Et je te trouve très belle 🖤

    Aimé par 1 personne

  3. Très beau, j’en ai même eu les larmes aux yeux 😊 je ne repèterais pas ce que Nini a dit mais je rajouterais quand même que je t’admire tellement et pour tout ce que tu es ! 😉 ¡Te quiero mi querida ! 😜 😘

    Aimé par 1 personne

  4. Bravo pour la sincérité de cet article a coeur ouvert , tu es dure avec toi même , je te suis par tes photos uniquement ne t ai jamais rencontré et ne suis pas d accord avec tes propos , je vois de tes photos de la beauté de l élégance et un charme fou , tu rayonnes et remplie l image d un truc en plus  » un petit je ne sais quoi qui te donne un charme fou  » comme dirais la chanson d Hochi . Ta lutte est présente en toi faisant parti de ton existance ,de ton enfance déjà , pas forcément que pour les kg mais le regard des autres , de ton père ( tellement important pour ce construire) . C est là qu il faut faire la paix avec le passé , un mal être en cache un autre plus profond souvent . L hypnose pourra t aider pour TOUT ca pour sortir les icebergs cachés … Tout ce que tu entreprendras sera la preuve que tu ne te laisseras pas abattre ! Courage 👏

    J'aime

  5. Ton texte est vraiment poignant. De plus très bien écrit. Après cette lecture, je me devais de t’envoyer un petit message.. Même si ce que je vais te dire, ne t’aidera sûrement pas. Car finalement peut importe ce que les gens pense de toi. Mais je me dois malgré tout de te répondre.. Lire ça me brise le coeur. Quand on te connais on se dis que ce n est pas juste. Pas possible, que tu sois si dur avec toi même. Je savais que tu n étais pas forcément alaise mais, de lire ça… Que TOI tu penses ça de toi en ce moment … Toi que je regarde comme une déesse ^^. Comme une référence. Je te trouve tellement belle !! Et pas juste la perfection de ton visage. (Comme à dis ce garçon) La perfection de toi toute entière ! La personne que tu es. Tu dégages tellement de chose… Et sans parler de ta personnalité!! Tu es une femme en or. Je mettrai ma main à couper que partout où tu passes les gens (femmes, filles, homme, garçon et pas que 🙈) t’envie. Mais vraiment…!! je sais je que ces mots ne sont pas forcément utile. Car peut importe ce que je peux penser et ce que les gens peuvent penser.. Malheureusement, c est un combat avec toi même. Mais de temps en temps, avoir un retour positif sur sois, peut aider à se sentir mieux. Sincèrement, ça me brise vraiment.. Vivement que toutes ces mauvaises pensées soient sorties de ta tête. Car lire ça met insupportable. Ça me donne envie de t’aider. De.. je ne sais pas finalement, quoi faire réellement, mais aujourd’hui, j ai tellement envie que tu te vois comme je te vois… Pour que tu te sente pleinement heureuse. Donc si tu as besoin d’une aide en plus … Je suis là aussi. Comme tu le sais, tu n’es pas seule. On a tous un combat. N’importe le quel qu’il soit le premier pas (et pas des moindres) c est dans parler, savoir accepter de l’aide, pour se libérer. Tu l’as fais. Premier pas relevé ☑️. Reste plus que le chemin le plus long. Se battre. Accepter de tomber, pour mieux se relever. T es une battante. Tu mérites d’avoir ce que tu désires. D être en paix avec toi même. C est tellement important. Et peut importe l’image que les autres ont. Peut importe que les gens te disent que ça ne sert à rien. Si tu le veux, fais le.
    Tu vas y arriver, j en suis sûr. Même si ce genre de combat prend du temps.
    Courage ma beauté, on va y arriver. Avec un peu de soutien, de la force et du courage pour vaincre tous ces démons. 😘

    J'aime

    1. Merci ma chérie de me voir avec tes yeux bienveillants. C’est grâce à vous que je prends confiance. C’est pas à toi de trouver la solution et de m’aider. C’est à moi. Vous avez pas à porter cette peine pour moi. Merci mon petit ange pour ton message qui me va droit au cœur !

      J'aime

  6. Quand tout le monde te répète « non mais regarde toi dans un miroir, vraiment, tu n’es pas grosse », tu les croirais presque…
    Quand tu viens de te maquiller, sous la lumière de ta salle de bain, avec un filtre qui modifie à peine la luminosité, tu te croirais presque…
    Quand tu rentres dans ce jean en T40 et que ton manteau long Zara et tes talons t’affinent la silhouette , tu te croirais presque…

    Et puis, sans prévenir, tu te vois en fond sur une photo de groupe, ou tu es prise au naturel par une amie, tu te dis que tu n’as peut etre pas besoin de filtre, de maquillage… Et puis c’est la réalité, l’image frappante.
    Cette peau n’est pas belle, tes cheveux sont mal bouclés de dos, tes yeux sont moins intenses que sur la photo, et tes cuisses plus grosses que tu ne pensais…
    Ton image, au naturel, ne te convient pas, c’est une vision étrangère et tu ne te reconnais pas.
    Comment les autres te voient ?

    C’est humain de vouloir s’embellir, s’apprêter. Mais que reste-t-il à part se décevoir soi-même ?

    Tes mots me parlent, me touchent, et je m’y retrouve tellement.
    Le chemin est long !

    J'aime

    1. Tes mots sont d’une justesse incroyable. C’est EXACTEMENT ça. Il faut qu’on apprenne à se regarder tel qu’on est et non pas tel qu’on voudrait être pour ne pas sombrer dans la déception de se voir soi-même.
      Le chemin de l’acceptation est long mais il n’est pas infranchissable.
      Bisous Justine !

      J'aime

  7. Je te suis sur Instagram depuis quelques temps déjà et j’avoue ne jamais avoir pris le temps de lire les posts de ton blog. Le confinement m’aura permis cela… j’avais envie d’en apprendre un peu plus sur toi ton compte est tellement différent… 👍 Oui je me doute que tu mets les plus jolis clichés mais tout cela ne paraît pas aussi bling bling et superficiel que beaucoup de comptes d’influenceuses. Tu sembles plus vraie plus humaine que la plupart du moins c’est mon point de vue. Ce post m’a particulièrement émue parce que je m’y retrouve… Le poids à été et est un combat depuis plusieurs années… la perception et l’appréhension de son corps, de son soi cela est complexe et loin d’être une évidence. J’arrive enfin à ce que je souhaite… j’ai mincis beaucoup mais j’ai encore un petit bout de chemin à faire et je sais qu’il sera difficile mais je vais et je veux y arriver. Je ne vais pas m’etendre sur mon moi, ce n’est pas le lieu mais je tenais à te dire que ta bienveillance transparaît dans tout ce que tu postes et je suis persuadée que tu serais une bonne copine pour moi 😉 merci et bonne continuation. Nelly (mabulle2bonheur sur IG)

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie de prendre le temps de me lire Nelly. L’écrit est plus simple pour moi que l’oral, il me parler de me confier plus profondement. Je suis ravie que tu aies trouvé le moyen de te débarrasser de tes kilos en trop, en espérant que cela te fasse du bien dans le corps et la tête. Je te souhaite bon courage pour la dernière ligne droite. Merci pour ce doux message plein d’encouragements. Je continuerai à partager tant que ça vous plaît. 😘

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s